Photo Lisa Lesourd.jpg

Belinda Kunz, mezzo-soprano

 

Franco-germano-suisse, parfaitement bilingue, Belinda Kunz grandit dans une famille de musiciens et chante depuis son plus jeune âge. Après de brillantes études littéraires à l’École Normale Supérieure de Lyon, elle choisit de se consacrer à la carrière lyrique. Formée par Ivan Geissler et Jean-Dominique Burroni, Belinda Kunz reçoit également les conseils de Raina Kabaivanska, Evelyn Brunner, Theodor Guschlbauer et Ludovic Tézier.


Chanteuse aux multiples facettes, elle prête sa voix avec autant de talent au répertoire d’opéra (Chérubin, Dorabella, Orphée, Didon, Nicklausse, Orlowsky...), qu’au répertoire sacré avec Bach, Pergolèse, Mahler, et à la mélodie, où son timbre rare et sa sensibilité font merveille. Elle est aussi parfaitement à l'aise dans le répertoire de l'opérette ou de la grande comédie musicale américaine, où s’expriment ses talents de comédienne.


Elle se produit avec Le Parlement de Musique de Martin Gester, l’Orchestre Symphonique et Lyrique de Nancy et en concert sous la direction de Theodor Guschlbauer. Elle s'intéresse aussi au travail en ensemble vocal, pour la parfaite maîtrise qu'il exige, et fait partie des Voix de Stras, sextuor féminin dédié au répertoire contemporain, de 2017 à 2020 (Opéra de Marseille, de Reims, Festival Musica, Région Grand Est, Bordeaux et Arménie). Engagée dans une démarche de démocratisation de l’opéra, elle est depuis 2015 la soliste principale de la troupe de l’Opéra Voyageur.


Depuis 2021, Belinda Kunz développe sa propre compagnie, « Nebensonnen », avec plusieurs créations qui lui attachent un public fidèle. Elle est à l’origine de plusieurs créations . Son spectacle « Un Mundo Raro », (2020) métissant opéra, lied, chanson et musique traditionnelle, reçoit en 2021 une bourse des Musiques Éclatées à Strasbourg (direction Paul Clouvel) et a été également sélectionné par Arts et Scène en Côte d'Or pour une tournée en Bourgogne. La même année, elle crée « Opéra Jazz Fusion », avec piano et guitare
jazz.


Excellente récitaliste, elle se produit depuis plusieurs années avec le pianiste Jean-Dominique Burroni. Winterreise de Schubert occupe dans leur parcours commun une place toute particulière : père et fille, ils explorent ensemble cette oeuvre depuis de nombreuses années et en proposeront à partir de 2022 en concert une version scénographiée. L'idée d'enregistrer l'intégrale du Voyage est venue tout naturellement.


www.belindakunz.com

Jean-Dominique Burroni.jpg

Jean-Dominique Burroni, pianiste

 

Récitaliste et concertiste dès son plus jeune âge (Salle Pleyel, Théâtre de Montpellier), Jean-Dominique Burroni est l’invité de nombreux festivals (Grasse, Pommerfelden, Annecy, Aix-en-Provence). Tout au long de sa carrière il accompagne entre autres Robert Fontaine, Alexandrina Miltcheva, Jean-Luc Chaignaud et le clarinettiste solo de l’orchestre de l’Opéra National de Paris, Philippe Cuper.


Il entre à l’Opéra de Paris en 1983 comme pianiste et Chef de chant. À partir de 1994, il est également Chef assistant pour Maurizio Benini, Serge Baudo, Ivan Fischer, Jeffrey Tate, James Conlon, Gary Bertini, Ivelino Pido, Armin Jordan… puis, à partir de 2005, Chef de la Musique de Scène.


Il travaille à l’Opéra de Paris avec les chefs les plus prestigieux (Seiji Ozawa, Georges Prêtre, Alain Lombard, Jeffrey Tate, William Christie, John Pritchard, Myung Wung Chung, Armin Jordan…) et les grands chanteurs internationaux.


Il participe également en tant que soliste aux productions de l’Opéra (Stradella de César Franck, Le Tour d’Ecrou de Britten, Un Re in Ascolto de Berio). Depuis 2014, Jean-Dominique Burroni est le directeur musical du festival de L’Opéra Voyageur. Il participe en tant que pianiste à la plupart des concerts et il réalise également de nombreux arrangements pour cette compagnie.