Photo Lisa Lesourd.jpg

Belinda Kunz, mezzo-soprano

 

Mezzo-soprano franco-germano-suisse, parfaitement bilingue, Belinda Kunz grandit au sein d'une famille de musiciens et chante depuis son plus jeune âge. Après de brillantes études littéraires à l’École Normale Supérieure de Lyon, elle choisit de se consacrer à la carrière lyrique.

 

Formée par Ivan Geissler, Belinda Kunz apprend également au contact de Raina Kabaivanska, Evelyn Brunner, Theodor Guschlbauer, participe à la masterclasse de Ludovic Tézier à l’Opéra National de Lorraine avec l’Orchestre Symphonique et Lyrique de Nancy, et noue une relation de transmission toute particulière avec Jean-Dominique Burroni, pianiste, chef assistant et directeur de la musique de scène à l'Opéra national de Paris, couronnée par de nombreux concerts et récitals en duo et par l'enregistrement en 2022 du Voyage d'hiver de Schubert.

Dès 2011, elle intègre la troupe de la compagnie Opéra Autrement, dont elle est l’une des principales solistes. Elle interprète Orphée, Chérubin, 2e Dame, Carmen, Mercedes, Nicklausse, Prinz Orlovsky, ainsi que le répertoire allemand. Remarquée en 2016 par Martin Gester, elle se produit avec le Parlement de Musique à Strasbourg, intègre la Génération Baroque 2018 et participe sous son égide à la création de La Barca d’Amore, cabaret baroque et contemporain. Sur scène, elle est dirigée par Michèle Addala, Michel Archimbaud, Robert Fortune, Benjamin Prins.

 

En concert, elle chante le répertoire d'oratorio, Bach, Pergolèse, Vivaldi, Haendel, Mozart, Mahler, Dvorak. Elle est l'Alto Solo de la Petite Messe Solennelle de Rossini pour le Choeur Philharmonique de Strasbourg en 2022, et Olympe de Gouges dans Olympe la Rebelle avec l'Orchestre Symphonique de Mulhouse sous la direction de Laurent Comte.

Excellente récitaliste, Belinda Kunz se produit régulièrement en récital, avec le pianiste Jean-Dominique Burroni, avec le pianiste Valentin Mansard, avec lequel elle est invitée à concourir en 2019 au Wigmore Hall International Song Competition, et conviant également d'autres instruments, tels que la guitare, le violoncelle, la clarinette, ou l'accordéon.

Depuis 2021, Belinda Kunz développe l'ensemble « Nebensonnen », avec plusieurs créations qui lui attachent un public fidèle. Son spectacle « Un Mundo Raro », métissant opéra, lied, chanson et musique traditionnelle, reçoit en 2021 une bourse des Musiques Éclatées à Strasbourg et a été sélectionné en Côte d'Or.


www.belindakunz.com

Jean-Dominique Burroni.jpg

Jean-Dominique Burroni, pianiste

 

Récitaliste et concertiste dès son plus jeune âge (Salle Pleyel, Théâtre de Montpellier), Jean-Dominique Burroni est l’invité de nombreux festivals (Grasse, Pommerfelden, Annecy, Aix-en-Provence). Tout au long de sa carrière il accompagne entre autres Robert Fontaine, Alexandrina Miltcheva, Jean-Luc Chaignaud et le clarinettiste solo de l’orchestre de l’Opéra National de Paris, Philippe Cuper.


Il entre à l’Opéra de Paris en 1983 comme pianiste et Chef de chant. À partir de 1994, il est également Chef assistant pour Maurizio Benini, Serge Baudo, Ivan Fischer, Jeffrey Tate, James Conlon, Gary Bertini, Ivelino Pido, Armin Jordan… puis, à partir de 2005, Chef de la Musique de Scène.


Il travaille à l’Opéra de Paris avec les chefs les plus prestigieux (Seiji Ozawa, Georges Prêtre, Alain Lombard, Jeffrey Tate, William Christie, John Pritchard, Myung Wung Chung, Armin Jordan…) et les grands chanteurs internationaux.


Il participe également en tant que soliste aux productions de l’Opéra (Stradella de César Franck, Le Tour d’Ecrou de Britten, Un Re in Ascolto de Berio). Depuis 2014, Jean-Dominique Burroni est le directeur musical du festival de L’Opéra Voyageur. Il participe en tant que pianiste à la plupart des concerts et il réalise également de nombreux arrangements pour cette compagnie.