visu côte d'or essai trityque 2.jpg

Prochainement :

février 2021 : les Musiques Éclatées

À défaut de pouvoir présenter Un Mundo Raro en public dans le cadre de la bourse des Musiques Éclatées, une captation sera réalisée début février 2021, puis diffusée en ligne.

 

Plus d'informations à venir.

Belinda Kunz  mezzo-soprano

Iida Hirvola / Kevin Bourdat violoncelle

Quentin Gouraud  guitare(s)

Conception : Belinda Kunz - Mise en scène : Marie Duisit - Collaboration artistique : Armelle de Frondeville - Chorégraphie : Annamirl van der Pluijm

Lauréats Musiques Éclatées.

Merci également à L'Opéra Voyageur pour son aide à la production et son accueil dans le cadre de ses saisons en Morvan et en Côte d'Or.

Sélection Artsetscènes21.

« Un Mundo Raro », un monde étrange, celui d’une chanteuse lyrique s'aventurant sur sentiers inattendus, offrant airs lyriques, chansons sépharades, mexicaines, françaises, aussi bien que le répertoire grinçant et humoristique du cabaret berlinois, mêlant la danse à la voix, et proposant des rencontres inventives avec des instruments plus insolites. « Un Mundo Raro » brouille à plaisir les frontières musicales et fait le pari du mélange des timbres et des genres.


Note d‘intention     Avec « Un Mundo raro », j’ai voulu rechercher dans la simplicité et la pureté du duo chant / guitare, et plus tard en trio avec le violoncelle, une liberté de ton pour explorer un vaste répertoire. Ces musiques chères à mon coeur interrogent, en forme de fil rouge, la solitude, la possibilité de l‘amour, du dépassement des passions, l‘humour. « Il me faudra dire un mensonge, je dirai que j‘arrive d‘un monde étrange... de un mundo raro... que je ne connais pas la douleur, que j‘ai triomphé en amour et que je n‘ai jamais pleuré », poursuit la chanson. Entourée de la guitare et du violoncelle, je propose ici, à ma manière, celle d‘une chanteuse lyrique, une forme d‘hommage à des chanteuses et chanteuses qui, outre mes modèles lyriques, peuplent ma vie : Marlene Dietrich, Nina Hagen, ou Chavela Vargas, et aime à explorer une gestuelle différente. Ce spectacle porte l‘empreinte du travail avec la chorégraphe Annamirl van der Pluijm, du regard plein d‘intelligence, d‘humour et de générosité de Marie Duisit et d‘Armelle de Frondeville, et de l'invention de mes deux complices musiciens, Iida Hirvola ou Kevin Bourdat, violoncellistes classique, et Quentin Gouraud, guitariste de jazz. Belinda Kunz

Au programme : Monteverdi, Merula, Massenet, Schubert, Eisler,

mais aussi Jimenez, Brel, Brassens, Holländer...

Inspirations

inspirations 2.jpg
inspirations_-_réponses_2.jpg
inspirations_-_réponses_1.jpg
0.jpg
Kevin Bourdat.jpg
IMG_9887-iida_hirvola-c Tony Trichanh.jp

Paroles de spectateurs

« Bravo pour le joli spectacle d'hier soir, tout en délicatesse, qui met en valeur la voix de Belinda Kunz, si puissante et bien timbrée, douce pour l'amour et mélancolique pour la mort, subtile pour notre Brel germanisé, et nostalgique pour notre Brassens dont les rimes tristement lucides sont si actuelles. Et vive le porte jarretelle, les bas de soie noirs et les menaçants talons à aiguille. »
« Un moment suspendu et habité ! Formidable ! Mon admiration. »
« Merci pour ce moment d’évasion, de grâce, de poésie... »

Merci aux scènes qui nous ont accueillis :


Auditorium de la Maison du Parc, Saint Brisson (création, novembre 2018)

Bal Blomet, Paris («Des bulles au Bal Blomet, événement privé « Normaliens Autrement », février 2019)
Salle Raymond Gudin, Dommartin (juillet 2019)
Église de Dompierre sur Héry (version concert, juillet 2019)
Centre équestre A Cheval Sur Soi, Bard-le-Régulier (août 2019)

Les Musiques Éclatées (28 mars 2020) - ANNULÉ POUR CAUSE COVID

Église de Marsannay-le-Bois, pour l'Opéra Voyageur (juin 2020)

Quentin Gouraud, guitare(s)     Bercé par les disques de son père, qui mélangeaient le jazz de Duke Ellington, Ella Fitzgerald, les chansons de Brassens, Boris Vian, Les Frères Jacques, les spectacles de Pierre D’ac et Francis Blanche, de Desproges, c’est presque inconsciemment qu’il s’intéresse à l’âge de 12 ans, à la fois au jazz et au théâtre.
Guitariste autodidacte, il monte un groupe de funk (les Lobsters) qui lui fera expérimenter la scène et la composition pendant plusieurs années. En 2005 il intègre la troupe Nutella Sunrise et joue, arrange puis compose respectivement la musique de leurs spectacles « Flopstar » (2006) et « Un Conte Refait » (2009). Il continue la composition et/ou le jeu pour d’autres spectacles (« Quand on n’a que la haine », « Bal Trap »,...) et intègre l’école de jazz de Didier Lockwood (CMDL) en 2011.
Compositeur pour l’image (TV, documentaires, courts métrages...), guitariste et pianiste pour des formations diverses de rock (Aïtone), d’electro pop (Lizaé), de jazz (JustSo Group), de funk (fanfare du Gros Tube), Quentin se consacre également depuis 2017 à l’accompagnement du théâtre improvisé avec la LIP, Paris Impro, les Bonnets M, et en intégrant le collectif de « Vibration ».


 

Kevin Bourdat, violoncelle     Violoncelliste et violiste éclectique, Kevin Bourdat interprète en concert des répertoires variés, des musique anciennes et traditionnelles à la création contemporaine. Après un DNSPM de violoncelle moderne à l'Académie Supérieure de Musique de Strasbourg, il se perfectionne auprès de Christophe Coin (violoncelle baroque) et Paolo Pandolfo (viole de gambe) à la Schola Cantorum de Bâle où il obtient un master en 2019. Parallèlement, sa passion pour la musique de chambre l'amène à intégrer un second cycle supérieur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Michel Moraguès au sein du quintette Le Bateau Ivre.
Titulaire du Diplôme d’Etat, Kevin Bourdat enseigne le violoncelle et la viole de gambe. Il est régulièrement invité à se produire au sein d'ensembles spécialisés de musique ancienne comme Le Masque, le Capriccio Barockorchester et Le Parlement de Musique.

Iida Hirvola, violoncelle     Violoncelliste d'origine finlandaise, Iida Hirvola obtient son diplôme en violoncelle et pédagogie à l'Académie de musique de Tampere et son diplôme de Master d'interprétation à l'Académie Supérieure de Musique de Strasbourg dans la classe de Véronique Fuchs.
Elle a eu l'occasion de se produire au sein de l'ensemble Accroche Note, AxisModula et Tampering Ensemble, qui se consacrent à la création contemporaine. Elle a aussi joué au sein de l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg, Pori Sinfonietta et Nordea Jean Sibelius Orchestra et a pu se plonger dans la musique de chambre dans des concerts, le plus récemment avec son trio Céphéïde avec la violoniste Janna Joncheray-Kuipers et le pianiste Matthieu Brechet et avec le quatuor de violoncelles Celim.
Passionnée par les possibilités que la voix humaine apporte dans le jeu instrumental, son projet solo se focalise sur le répertoire contemporain pour violoncelle seul qui intègre la voix de l'interprète, et ainsi à la simultanéité du jeu instrumental et vocal.
Iida Hirvola partage sa passion de la musique en tant que professeur de violoncelle à La Vill’A, Maison d’Enseignement et de Pratique des Arts d'Illkirch-Graffenstaden ainsi que comme intervenante DEMOS Strasbourg (Dispositif éducatif et orchestrale à vocation sociale).